Historique

L'histoire de l'Olympique de Besançon ...de 1904 à aujourd'hui

Le club de rugby bisontin a en réalité deux dates de naissance : 1904 et 1944.

La première correspond à la création du Racing Club Franc-Comtois (RCFC), club omnisports qui pratiquera l'athlétisme, le cyclisme, et le football-rugby, la seconde à la prise d'indépendance de la section rugby du club omnisports et à son changement d'état civil puisqu'elle prend le nom d'Olympique de Besançon (OB) tout en assurant la continuité du parcours précédent (même niveau de compétition, mêmes joueurs, mêmes dirigeants).

Les premiers matchs disputés en 1904 par le RCFC le sont selon les règles du rugby (avant qu'apparaissent en 1905 des matchs de football), l'OB peut donc affirmer aujourd'hui qu'il est le plus ancien club de sport collectif de Besançon.

Il est toutefois à noter qu'avant même la création du club civil, le rugby était déjà pratiqué par les élèves du lycée Victor Hugo depuis 1902.

Equipe Lycée V Hugo 1907.bmpÉlèves du lycée Victor Hugo

Besançon n'est donc alors pas en retard pour s'ouvrir au rugby car il n'existe qu'environ 80 clubs ou sections pratiquant ce sport en France, et dans la région. Les naissances des plus grands clubs datent de 1900 comme pour Dijon et St-Claude, 1901 pour Le Creusot, 1905 pour Dole et Belfort, 1906 Lons le Saunier et 1927 Pontarlier.

A l'origine de cette création en 1904, des militaires en garnison à Besançon, Camille Tissot, Victor Fontaine et le brigadier Picard notamment, ainsi que des lycéens et étudiants du lycée Victor Hugo (Emile Gellie, le premier président, Charles Jeanpetit, Gaston et Maurice Grivet…).

C'est au café de la Bourse, place de la Révolution qu'est adoptée la création du club.

Café de la bourse1Café la Bourse

Le premier match de rugby "civil" a lieu devant un nombreux public de curieux, le 16 octobre, entre une équipe A et une équipe B, aux Prés de Vaux. Les A battent les B par 13 à 3 grâce à 3 essais de leur arrière Grivet.

C'est donc ce jour là, un dimanche d'automne pluvieux, que tout a commencé dans la capitale comtoise. Naissance du rugby, mais aussi naissance du sport collectif toutes disciplines confondues, du football au basket en passant par le handball, le volley-ball, ou le hockey sur glace !

Prés de vauxLes Prés-de-Vaux

C'est le 11 décembre 1904 que les bisontins affrontent leur premier adversaire extérieur, à Dijon (le résultat final reste introuvable dans la presse de l'époque).

Cette équipe, qui mérite de passer à la postérité, était ainsi composée :

arrière : Grivet - trois-quarts : Gellie, Fontaine, Bervillers, Gaulard, Billet - demis : Laimond, Clabaud - avants : Roland, Jeanpetit, Robbe, Dubois, Lévy, Deniaud, Gouel, Brager.

En revanche nous savons que le match retour du 12 février 1908, donne Besançon vainqueur 3 à 0 face à aux Dijonnais.

Equipe 1906Équipe 1906

On joue à cette époque sur le terrain des Prés de Vaux, avec toilette d'après match dans le Doubs, ballons régulièrement perdus au fil de l'eau ou miraculeusement repêchés à l'épuisette….

C'est à Chalon sur Saône, le 26 février 1910, que le premier grand triomphe est enregistré. Besançon devient champion de Bourgogne – Franche-Comté en battant Le Creusot par 6 à 3.

Equipe 1912Équipe 1912

Equipe 1913Équipe 1913

L'une des deux périodes les plus glorieuses du rugby bisontin est la période 1935/1944.

Le 19 avril 1936, à Moulins, Besançon dispute la seule finale de championnat de France de toute son histoire, celle de la 2ème série, qui est à l'époque le 4ème niveau national (comme la Fédérale 2 actuelle). L'adversaire est Figeac, auquel Maurice Jabry, sans doute le plus grand rugbyman bisontin du siècle, inscrit 2 essais. Refusés pour passage en touche signalés à sa grande fureur par le juge de touche de Figeac ! Score vierge à la fin du temps réglementaire, et Figeac l'emporte 8 à 0 en prolongations. Le RCFC rugby ne sera jamais champion de France.

Equipe 1935Équipe 1935

Equipe 1938Équipe 1938

Mais l'équipe d'alors est excellente et gravit les échelons. Accession au troisième niveau en 1936, au second niveau en 1938, accession au premier niveau ratée d'un cheveu en 1939 et obtenue pour la saison 1943 – 1944. Besançon joue en Excellence, en poule XII, avec Chalon, le LOU, St-Denis, Dijon, Le Creusot, Vienne et Mâcon. Traumatisés par l'exécution par l'occupant de leur demi de mêlée, Charles Bochard, les bisontins mettent fin à leur saison à trois matchs de la fin, mais se classent tout de même 6èmes sur 8.

41b BochardCharles Bochard

Les grands noms de cet âge d'or du rugby bisontin

Au côté de l'extraordinaire Maurice Jabry, s'illustrent Jean Tercieux, Robert Camus, Marcel Brossard, Sylvain Rochet, Jean Richard, Alphonse Fortanet, Henri Collette, François Sales, Bernard Inthamoussou, Abel, Joseph et Serge Manso, et le martyr de la résistance, Charles Bochard.

Joueur JabryMaurice Jabry

Le 3 novembre 1944, l'assemblée générale des rugbymen du RCFC décide de quitter ce club au sein duquel la section Football, adoptant le professionnalisme, pèse trop lourd. Elle crée l'Olympique de Besançon, et adopte un écusson bleu azur et bleu roi et trois anneaux accrochés, bleu azur, bleu roi, et rouge.

Logo 1944

Toutefois, en ces années de pénurie, des maillots bleu azur et bleu roi s'avèrent introuvables et on décide donc de jouer "provisoirement" en bleu et blanc. Le provisoire durera une cinquantaine d'années !

En 1944/45 et 1945/46, dans un championnat de France une nouvelle fois réformé, l'OB s'accroche courageusement en Excellence (2ème niveau), mais c'est ensuite la dégringolade jusqu'au fin fond du championnat régional pour plus de 20 ans.

Equipe 1960Équipe 1960

Une extraordinaire génération de jeunes qui ne doutent de rien se constitue à la fin des années soixante autour des emblématiques meneurs que sont l'entraîneur Marcel Masnada et le seconde ligne Firmin Moncet. Elle réalise au cours de trois années fabuleuses un fantastique exploit qui justifie à l'époque un article de trois colonnes dans "le Monde".

Joueur MoncetFirmin Moncet

Trois montées en trois saisons, fait rarissime dans le rugby et d'ailleurs dans tous les sports collectifs.

Le 19 avril 1970, à Lons, l'OB bat Beaurepaire 8 à 3 et accède à la 3ème division (3ème niveau de l'époque).

Le 18 avril 1971, à Digoin, L'OB bat Châteauroux 19 à 3 et accède à la 2ème division (2ème niveau de l'époque).

Le 26 mars 1972, à Vienne, l'OB bat Montélimar 9 à 6 et accède à la 1ère division (1er niveau de l'époque) au sein de laquelle il ne reste malheureusement qu'une saison, dans une poule dominée par Brive, vice-champion de France (Puget, Fite, Yachvili, Genois) et comprenant aussi le Mont-de-Marsan de Dauga et Darrouy, le Valence de Cester, Graulhet, La Rochelle, Bergerac et Mauléon.

Equipe 1972 couleurÉquipe 1972

Après être redescendu en 2ème, puis 3ème division, le e 11 avril 1976, à Troyes, l'OB bat St-Denis 25 à 13, et accède à la 2ème division. L'OB frôle ensuite 2 fois l'accession à la 1ère division, groupe B (2ème niveau), le 23 avril 1978, à Roanne, en 1/8èmes  de finale, Limoges bat l'OB, 11 à 7, et le 2 mai 1982, à Ussel, toujours en 1/8èmes de finale, Vic-de-Bigorre bat l'OB, 11 à 3.

Après une chute en 3ème division (4ème niveau) en 1984, le 21 avril 1985, à Belleville, en 1/16èmes de finale, l'OB bat Commentry, 6 à 3, et remonte en 2éme division.

90b OB 1989Équipe 1989

A la fin de la saison 1990/1991, l'OB descend en 3ème division (Fédérale 3), y reste une dizaine d'années, et oscille depuis 1999 entre ce niveau et le niveau honneur régional. En fin de saison 2006/2007, il accède à nouveau à la Fédérale 3 où il opère actuellement.

Grandes figures du club depuis 1944 : Maurice Jabry, Marcel Masnada, Firmin Moncet, Claude Outrey, Gérard Chapuis, Jean-Pierre Millet, Henri Bourcet, Michel Paillard, Patrick Vaillant….

Le projet actuel du club est de parvenir à se stabiliser en 2ème division avec une équipe majoritairement constituée de joueurs formés au club et représentative de l'identité bisontine.

132 Equipe 2010 2011Équipe 2010

C'est pourquoi la formation des jeunes est depuis de nombreuses années la priorité majeure des équipes dirigeantes et donne lieu à l'existence d'une école de rugby de plus de 150 enfants, ainsi que de bonnes équipes cadets et juniors.

Notons également comme un symbole de cette politique, le fait que Julien Puricelli, 3ème ligne et capitaine de Lyon, international en 2009 face aux néo-zélandais et aux australiens, a commencé comme pré-poussin en 1991 à l'école de rugby de l'OB.

Enfin, depuis 2011, une section féminine fonctionne dans le club et compte une trentaine de séniores et une dizaine de cadettes et minimes.

141 Equipe féminine OB 2011Équipe 2011